Ecouter, voir Ramazan Güngör


Ramazan Güngör avait plusieurs manières d’accorder son bağlama, dont deux seulement sont présentées ici : l’accordage standard, utilisé par Hayri, et dans toute la Turquie sur les saz, et un accordage dit “de zeybek


zeybek+agırın kıvragı

Parmi les nombreux accordages pratiqués par Ramazan, en voici un où la corde du haut est à l’unisson de celle du milieu (accordage de zeybek). Ramazan joue un zeybek, suivi de l’air rapide qui lui correspond (tout zeybek lent débouche en effet sur un rapide), et conclut par une imitation du hautbois zurna.


Airs de danse + zeybek

Sur l’accordage bağlama (hauteurs relatives, du haut en bas : Ré-Do-Sol, une suite d’airs vifs, d’un "ethos" proche de celui des yayla de Çameli, d’airs à 9=2+2+2+3/8, ou de zeybek lent.


Imitation du chant de gorge boğaz des femmes

Enregistré en 1991
Cette vidéo est celle de notre toute première rencontre, qui fut suivie de nombreuses autres, les années suivantes.
Ici, deux techniques sont mises au service de l’imitation du chant de gorge boğaz. La première "tek parmak", "un seul doigt", où seul l’index de la main droite (mais Ramazan, est gaucher) pince la corde.
La seconde consiste à frapper les cordes des doigts de la main droite sur le manche (ce que les guitaristes, comme Stanley Jordan, appellent “tapping”, ou “hammering”). Cette technique est par excellence mise au service de l’imitation du chant de gorge boğaz.
Le boğaz havası, "air de gorge", était une technique de chant des jeunes filles des temps pastoraux, modulant leur chant par une pression du pouce sur la gorge. Selon les dire des musiciens eux-mêmes, qui ont entendu le "vrai" boğaz des jeunes filles, dans leur jeunesse, plus personne ne pratique ce chant désormais, mais son imitation sur les luths, vièles, sipsi, a engendré le répertoire instrumental que l’on trouve dans la région : telle était en effet la répartition des rôles dans leur adolescence de bergers : les jeunes filles chantaient le boğaz, et les garçons leur répondaient sur leur instrument. Plus particulièrement, les fines articulations et ornements de ces airs imitent les effets vocaux propres au boğaz havası. Le tout invariablement "cadré" sur une métrique aksak (9=2+2+2+3), à tempo constant.


Caravane

Enregistré en 1992
“Air long” (uzun hava), signifie, quand il est chanté, un air non-mesuré, mélismatique : ici il est simplement imité au bağlama, selon son accompagnement du chant. Ramazan le désigne comme air de la caravane, car il était chanté au départ des caravanes de chameaux montant des plaines côtières de Fethiye vers les montagnes de l’arrière-pays.
On remarquera l’allure nettement polyphonique de la technique de jeu, quintessence de l’art du bağlama.